LE DROIT DES GUINEENS A L'INFORMATION

LE SITE WEB GUINEEN D'INFORMATIONS

Dès son entrée à la Maison-Blanche, Biden prendra 17 mesures pour effacer le bilan de Trump

INVESTITURE – Jour J pour Joe Biden : le nouveau président américain prête serment ce mercredi 20 janvier à midi, heure locale (18h en France). Donald Trump, lui, a accordé son pardon présidentiel à 73 personnes quelques heures avant de quitter la Maison-Blanche. Suivez les dernières informations.

PAS DE TEMPS À PERDRE

Joe Biden va signer plusieurs décrets emblématiques dès ce mercredi pour détricoter la politique de son prédécesseur. Alors que depuis le début de la pandémie, Donald Trump a minimisé la gravité de la situation, refusant notamment de rendre le port du masque obligatoire, son successeur Joe Biden, lui, a choisi de faire de la lutte contre le virus sa priorité. Un décret pourrait rendre obligatoire le port du masque dans les lieux fédéraux et le nouveau locataire du bureau ovale entend généraliser la pratique.

Le nouveau président élu engagera également le retour des États-Unis dans l’accord de Paris sur le climat et au sein de l’Organisation mondiale de la Santé. Le démocrate annulera en outre un décret migratoire controversé adopté par son prédécesseur pour interdire aux ressortissants de pays en majorité musulmans d’entrer sur le territoire américain. Autre mesure attendue, la suspension les travaux de construction d’un mur à la frontière avec le Mexique.

LES ADIEUX DE DONALD TRUMP

Sans jamais citer son successeur à la Maison Blanche, Donald Trump a profité de son discours d’adieux pour vanter ce qu’il estime être son bilan après quatre ans à la tête du pays. Le milliardaire républicain a souhaité, pour la première fois depuis sa défait à la présidentielle, la réussite de l’administration de Joe Biden. “Cette semaine, une nouvelle administration va être investie et nous prions pour qu’elle réussisse à maintenir l’Amérique en sécurité et prospère”, a déclaré le président sortant, dans son message vidéo.

L’HEURE EST À l’APAISEMENT

Le dernier dirigeant de l’URSS, Mikhaïl Gorbatchev, a appelé de ses vœux à “une normalisation des relations” entre les États-Unis et la Russie, à seulement quelques heures de la prestation de serment du président élu américain Joe Biden, ce mercredi à Washington.

“Les relations actuelles sont source d’une grande inquiétude. Malheureusement, c’est une réalité. Mais cela veut aussi dire que quelque chose doit être fait pour normaliser les relations”, a déclaré l’ancien chef d’État, âgé de 89 ans, dans une interview à l’agence de presse officielle russe TASS.

Appelant au dialogue entre Moscou et Washington, il a notamment réitéré son appel à prolonger le traité de désarmement nucléaire New Start qui arrive à expiration le 5 février prochain.  Cet accord, en vigueur depuis 2011, limite à 700 le nombre de lanceurs nucléaires stratégiques déployés et à 1550 le nombre de têtes nucléaires.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com

Facebook

YouTube

%d blogueurs aiment cette page :