LE DROIT DES GUINEENS A L'INFORMATION

LE SITE WEB GUINEEN D'INFORMATIONS

Ghana : Nana Akufo-Addo dévoile le premier gouvernement de son deuxième mandat

C’est une première liste de noms devant composer une équipe gouvernementale réorganisée afin de tenir compte des promesses de campagne pour son deuxième mandat que le président Nana Akufo-Addo a soumise à l’approbation du parlement où il n’a plus la majorité.

Le président Nana Akufo-Addo (photo) a soumis le jeudi 21 janvier 2021 la première liste de propositions de ministres centraux et régionaux de son nouveau gouvernement au Parlement, dans le cadre de la procédure d’approbation préalable avant leur nomination, conformément aux dispositions de la Constitution du Ghana.

C’est une liste de 46 ministres, dont 30 ministres centraux et 16 ministres régionaux, qui a été soumise à l’approbation des parlementaires ghanéens. Huit femmes, 6 ministres centraux et 2 ministres régionaux font partie de ces potentiels futurs membres du gouvernement.

Cette nouvelle équipe gouvernementale connait une certaine réorganisation avec l’apparition de nouveaux ministères, tandis que d’autres ont été fusionnés.

Parmi ces nouvelles mesures, il faut noter l’élévation du ministère des Travaux publics et du Logement au rang de ministère d’Etat. L’objectif est d’accorder « une attention particulière à la question critique du logement abordable et de masse, envisagée comme l’une des priorités du deuxième mandat du président ».

Le ministère de l’Aviation a été fusionné avec le ministère des Transports qui a désormais des compétences élargies. Les activités du ministère du Plan ont été également intégrées au ministère des Finances. Le ministère du Développement des entreprises fusionne aussi avec le ministère du Commerce et de l’Industrie.

Un nouveau ministère de l’Administration locale, de la Décentralisation et du Développement rural a été créé. Il sera chargé de superviser les activités exceptionnelles de l’ancien ministère de la Réorganisation régionale et du Développement.

Une autre liste, celle de tous les vice-ministres d’Etat, sera soumise au Parlement pour approbation « à une date appropriée », conformément à la Constitution, indique un communiqué de la présidence ghanéenne. Précisant que le président a décidé qu’il n’y aura pas de vice-ministres régionaux dans ce futur gouvernement.

Au total, précise la présidence ghanéenne, le nombre total de ministres qui seront nommés par Nana Akufo-Addo au cours de son deuxième mandat ne dépassera pas 85, contre 126 qui ont caractérisé son premier mandat.

Plusieurs figures de l’ancien gouvernement ne font pas partie de cette nouvelle équipe constituée par le président Nana Akufo-Addo. Il s’agit notamment du ministre d’Etat, Yaw Osafo-Maafo, du ministre du Gouvernement local, Hajia Alima Mahama, du ministre des Chemins de fer et du Développement, Joe Ghartey, du ministre des Travaux publics et du Logement, Samuel Atta Akyea, et enfin de la procureure générale et ministre de la Justice, Gloria Akuffo.

Cette liste gouvernementale proposée par le président devra donc passer l’étape de l’approbation par le parlement, dont la nouvelle composition issue des dernières élections générales met au coude à coude le NPP du président Nana Akufo-Addo et le NDC de son challenger, John Dramani Mahama, avec exactement 137 sièges chacun. Laissant ainsi craindre des possibilités de blocage politique, malgré la présence d’un siège d’indépendant.

Le 07 janvier dernier, à l’issue d’une session particulièrement houleuse, le député de l’opposition (NDC), Alban Bagbin, a été élu président du parlement monocaméral du Ghana.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com

Facebook

YouTube

%d blogueurs aiment cette page :