LE DROIT DES GUINEENS A L'INFORMATION

LE SITE WEB GUINEEN D'INFORMATIONS

Pourquoi Kamala Harris, Michelle Obama et Hillary Clinton portaient-elles toutes du violet à l’investiture ?

À la cérémonie d’investiture du président américain Joe Biden, mercredi 20 janvier, la vice-présidente Kamala Harris portait du violet, tout comme les ex-Premières dames démocrates Michelle Obama et Hillary Clinton. Ce choix de couleur n’est pas un détail vestimentaire, mais un symbole chargé de sens.

Kamala Harris, Michelle Obama ou encore Hillary Clinton… Lors de l’investiture du 46e président des États-Unis Joe Biden à Washington, mercredi 20 janvier, nombreux sont les observateurs à avoir souligné la prédominance de la couleur violette, mauve ou pourpre, dans les tenues choisies par les femmes du Parti démocrate.

Un choix qui ne doit rien au hasard, et qui n’a rien d’anodin. Pour une bonne partie du peuple américain, le violet est une couleur chargée de sens, symbole à la fois d’émancipation et d’unité.

La couleur du bi-partisme

Comme le rapporte le New York Post , que ce soit pour la désormais vice-présidente américaine Kamala Harris, l’ex-Première dame Michelle Obama, l’ancienne candidate démocrate à la présidentielle de 2016 Hillary Clinton, ou bien encore l’actuelle Première dame Jill Biden, lors de son arrivée la veille à Washington, arborer un ensemble de couleur violette ou pourpre, ou bien des touches de mauve dans sa tenue vestimentaire, n’est pas un acte anodin.

Le quotidien américain rappelle que le violet, mélange du rouge des Républicains et du bleu des Démocrates, est en effet la couleur du bipartisme aux États-Unis.

Une couleur qui symbolise donc l’unité du peuple américain, mais qui, pour Kamala Harris, déjà vêtue de violet et de jaune au moment de sa candidature aux primaires américaines, revêt une signification supplémentaire.

Selon Abby Phillip, journaliste de CNN interrogée par le HuffPost , cette couleur « importante aux yeux de Kamala Harris », est surtout une référence « à Shirley Chisholm, la première femme noire à s’être présentée à l’élection présidentielle en 1972 et qui a utilisé cette même couleur dans ses tracts de campagne ».

Une référence aux suffragettes

Le violet est également chez les Américains un symbole de l’émancipation des femmes. Le National Park Service, chargé de gérer les parcs nationaux, les monuments nationaux et les sites historiques des États-Unis, rappelle en effet que cette couleur était celle des bannières des suffragettes du début du XXe siècle au Royaume-Uni et aux États-Unis, qui militaient pour que les femmes obtiennent le droit de vote.

Cette teinte représente « le sang royal qui coule dans les veines de chaque suffragette, l’instinct de liberté et de dignité », explique le site du National Park Service. Une couleur souvent reprise par divers courants féministes jusque dans les années 1970.

Aux États-Unis, les trois couleurs violet, blanc et or étaient souvent associées lors des mouvements des suffragettes du début du XXe siècle. En novembre dernier, la vice-présidente Kamala Harris y a fait référence, en se présentant toute de blanc vêtue pour son discours de victoire.

De la symbolique des vêtements

Outre la question des couleurs, les marques et couturiers des tenues choisies ont également suscité l’attention. La nouvelle Première dame Jill Biden et la vice-présidente Kamala Harris, mais aussi Joe Biden portaient ainsi tous des vêtements de marque américaine à la cérémonie d’investiture, une tradition de longue date.

Pour leurs costumes, Joe Biden et l’époux de Kamala Harris, Doug Emhoff, ont tous deux jeté leur dévolu sur le couturier qui symbolise le mieux la mode américaine, à savoir Ralph Lauren, avec, pour le nouveau président, une cravate… lavande.

Jill Biden a quant à elle jeté son dévolu sur la petite maison de couture Markarian, dont la styliste Alexandra O’Neill lui avait dessiné une robe en tweed bleu océan et un manteau assorti, avec revers bleu foncé. Bien que n’ayant fondé sa griffe qu’en 2017, la créatrice de mode, basée à New York, a déjà habillé quantité de stars, de l’actrice Laura Dern à la chanteuse Lizzo.

Aux antipodes de Melania Trump

La nouvelle vice-présidente Kamala Harris a pour sa part choisi des vêtements créés par deux jeunes stylistes afro-américains, Christopher John Rogers et Sergio Hudson. L’ex-Première dame Michelle Obama, lors des deux mandats de son mari, avait elle aussi, dans ses choix de tenues, régulièrement donné des coups de projecteur sur des créateurs de mode américains issus de la diversité.

En marge de cette cérémonie d’investiture et aux antipodes du style de la nouvelle équipe gouvernementale, l’épouse du président sortant Melania Trump arborait pour sa part une tenue entièrement noire, de plusieurs grandes marques de la haute couture européenne.

On a ainsi pu l’apercevoir ce jour-là habillée d’une veste Chanel, d’une robe Dolce & Gabbana et d’escarpins Louboutin.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com

Facebook

YouTube

%d blogueurs aiment cette page :